Faviel, Maitre Arcanique.

Aller en bas

Faviel, Maitre Arcanique.

Message  Faviel le Dim 2 Mar - 1:03

Faviel maître Arcanique, Mort-vivante.

Mes amis de la Horde du Chaos,
Je peux vous dire, en connaissance de cause, que notre monde est pourrrri. Nous-nous battons des terres, des hommes et des biens cherrrrs; Nous-nous arrrrachons nos cœurs, nos vie et nos âmes ; Nous Les haïssons. L’allianssse, que dis-je, Ces Bêtes ferossses, incapables ; Ces Monssstres sssèment leur odieuz’odeur sur leurs passages, quel puanteurrrrrhhh, c’est horrible.
Ils ne pouvaient pas se priver du plaisir de voir nos familles, nos villes et nos vies partir sous leurs lames tranchanhtes, ou sous leurs magies, ridicules certes, mais envoûtanhte.
Mes amis, vous l’avez compris, c’est ma vie mais pas seulement. C’est l’histoire ou les moches, les damnés, les réprouvés et les proches, les gens qui sont passés du mauvais coté comme ils disent, seront les vainqueurs. Ce n’est pas l’heure de tourner la page pour en réécrire une autre ! Non. C’est l’heure de changer de livre et de commencer une nouvelle époque. Une époque où la Horde sera reine et l’alliansssse ssssera morrrrte. *soupire morbide*
Mes amis je vous le dis sereinement, notre monde est pourrrri parce que ces Bêtes Sauvages et Hideuses le pourrisssssent ! Levons nous et Marchons !
avatar
Faviel
Membres

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un sombre combat.

Message  Faviel le Lun 24 Mar - 23:53

Comme vous le sssavez déjà, il n’y a pas sssi longtemps, j’étaiz’encore une prêtresse Elf de la nuit. Ma maîtriz’ de l’ombre était tellllement haute qu’à chaque utilisation de mes pouvoirs je me mettais en transsse avec la mort, une aurrra sombrrre et noirrre sorrrtait des porrrts de ma peau, mez’yeux devenaient flammmes, mon amourrr morrrt devenait haine. J’étais en communion avec un homme oubliée depuis longtemps, un homme étant dans le monde des morts.
Arriva le jour où ssse Moi intérieur pris le desssus lors d’un combat contre le conte d’Arthas. J’esssayai alors de lui fairrre resssentir la douleur la plus intenssse, une douleur ss-sans répit. Il commensssa alors à courrirr verrs moi, avec sa grrande épée aussi lourrde que deux hommes, je ne pouvais me faire toucher par cette lame. Un coup et sss’en était fini de ma pauvrre vie. C’est alors que je m’entourai d’un champ de force crée par une simple pensée, mon énergie psychique prris un coup. L’attaque était tellement puisssante que j’ai été projetée en arrière sur 2-3 mètres. Je ne m’attendais pas du tout à une telle puisssanssse. Cet homme était un monssstre, une force d’un dragon, la haine et le regarde du diable, la cheveux blanc rappeler son ancienneté qui était loin d’être négligeable. Cet homme avait vécu beaucoup plus de chose que moi, Faviel prêtresse du chaos.
Ce coup ma alors réveillée, une puisssance qui était alors endorrrmi. Forrrcée par une entité sombrrre, je me miz’a genoux, la tête baissée, un cercle ce dessssina en dessssous de moi. J’avais lu des écrits d’érudits à propos de ces cercles, ils se manifestaient sous le contrôle d’un maitre en maîtrise de l’ombre, C’était un cercle d’invocation. Une porte ralliant le monde vivant, aux mondes démoniaques. Des novas d’ombre émanaient de ma personne, mes yeux me brûlaient, ma peau se plissait, mon corps était en « éveil » (un terme utiliser lors de possession corporelle par une entité démoniaque). Le corps de l’éveiller se transformait pour ressembler au démons. Mes longs cheveux bleu clair devenaient gris, et tombaient.
Ce demon qui m’habitait etait celui qui avait repondu a mon appel, un appel de secours. Je fis le serment de ne jamais mourir avant de l’avoir tuée. Mais le monde des demons est vicieux, ils ne donnent rien avec rien. Il me pris alors ma vie.
Je me relevai alors, je commencai a concentree toute mon ame en un point entre mes mains. Une boule se forma, une concentration d’ombre comme un trou noir. Plus la puissance afluee plus la boule grandissait. Des eclairs noir se formai au dessus de moi, la flamme de mes yeux s’intencifiaient, Arthas etait le spectateur numero un de la toute puissance d’un demon. Il ne pouvait rester de marbre, il se rendit compte que sa vie etait en jeu, il saisit alors une orbe et me paralisa d’un coup. Il profita de cet instant pour me dire ces mots : "Ecoute mes paroles jeune elfs, Tu ira voir cette homme il t'apprendra tout ce que tu doit savoir sur ce monde et il repondra a toute tes questions. La prochaine fois qu'on se retrouvera, si tu montre encors de l'hostilite a mon egard je devrai t'envoyer la ou tu ne reviendra jamais. Maintenant part Faviel. Meurt et renait"
Je me retrouvai alors dans une contrée sombre et lugubre.
avatar
Faviel
Membres

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum